Alexandre explique l'utilité de l'enherbement total

A gauche une vigne enherbée, à droite une vigne en conventionnel...
A gauche une vigne enherbée, à droite une vigne en conventionnel...

Particularité des vignes du Mas Angel, elles sont enherbées. Notre jeune vigneron Alexandre Durand vous explique pourquoi...

 

" Le non labour a de multiples intérêts, tous strictement corrélés entre eux. Ce n'est pas évident  à expliquer en quelques phrases mais je vais essayer d'être le plus simple et compréhensible possible.

L'objectif principal est de développer la biodiversité : en installant un couvert végétal on cherche à multiplier la faune et la flore.

La faune favorise la pollinisation, créant ainsi des levures indigènes sur raisin qui seront fondamentales pour de bonnes vinifications sans levures sélectionnées. En outre, la diversité de faune limite également l'apparition et l'installation d'insectes indésirables comme l'eudémis, la cicadelle et  autres.

"Cette flore protège la faune qui aide au drainage du sous-sol et à la pollinisation"

Un des rôles de la flore est en fait de protéger cette “faune“ en sous-sol, puisque l'enherbement a aussi fonction d'abriter les différentes familles de micro-organismes qui s'y trouvent en les protégeant du gel en hiver et du dessèchement dû aux U.V  en été.

La totalité de cette faune (insectes, bactéries, vers de terre, champignons, etc) a l'importante fonction de dégrader la matière végétale en humus et de créer des “galeries” dans la terre qui permettront de drainer le sol en favorisant l'infiltration de l'eau en sous-sol.

Lorsque l'on travaille le sol, on ameublit la terre qui, au contact de l'eau, crée des phénomènes de tassement du sol et de stagnation d'eau en surface avec pour conséquence l'asphyxie et la mort des micro-organismes.

Le couvert végétal, qui est aussi un des facteurs essentiels dans la beauté du paysage, ne limite pas seulement le tassement des sols mais provoque aussi un effet “amortissement” lors de passages d'engins mécaniques.

"L'enherbement limite l'évaporation de l'eau et capte l'oxygène et l'azote pour la vigne"

Une autre  fonction importante de l'enherbement est de limiter l'évaporation de l'eau en sous-sol, ainsi les racines de la vigne restent au frais et résistent mieux au stress hydrique. Au contraire, en travaillant le sol l'eau remonterait en surface en s'évaporant et en accentuant fortement le stress hydrique.

Le système racinaire de la flore favorise l'amélioration de la structure et de la texture du sol et empêche l'érosion : les racines travaillent le sol à la place des charrues, elles décompactent et oxygènent le sol en plongeant en profondeur.

Sans oublier que certaines plantes dites azote-fixatrices ont la capacité de capter, via leurs racines, l'oxygène et l'azote dissous dans l'air pour les rendre disponibles à la vigne.

Au contraire, avec le travail du sol, on supprime ce système de racines, on accentue le risque d'érosion en créant une “semelle de labour” en sous-sol qui empêche les racines de plonger en profondeur, encore une fois en favorisant l'asphyxie et le stress hydrique des vignes.

 vignes enherbéesA gauche vignes de Mas Angel non labourées et à droite la vigne d un voisin en conventionnel

 

Aujourd'hui, l'enherbement dans les vignes est maitrisé par un passage de tonte au printemps. L'unique inconvénient est que, lorsque l'herbe repousse, elle consomme de l'eau et de l'azote qui ne sont ainsi plus disponibles pour la croissance de la vigne. Néanmoins,   en juin l'herbe sèche et ne crée plus de concurrence.

Pour palier à ce problème de concurrence, il y aurait l'éventuelle utilisation d'un "rolo faca"  qui couche l'herbe au lieu de la couper. L'herbe est ainsi affaiblie et ne cherche pas à se régénérer en créant un paillage naturel sur le sol qui limite fortement les pertes par évaporation d' eau.

"Eviter l'enherbement des pieds de vigne"

Le gros problème en réalité n'est pas l'herbe présente entre les rangs (qui pousse au printemps quand il devrait y avoir de grandes disponibilités d'eau et d'azote) mais plutôt sous le rang, puisqu'elle augmenterait fortement les stagnations d'humidité dans la plante favorisant les maladies cryptogamiques (oidium, mildiou, back rot…et aussi le botrytis en vendange).

C'est pour celà que l'on a nécessairement besoin d'utiliser l'inter-cep, afin de nettoyer sous les ceps.

De plus, la vigne est la seule plante au monde qui nécessite un travail du sol au niveau du pied (max 5 cm), nécessaire pour détruire les racines plus superficielles dites “racines feuilles” qui absorbent rapidement l'eau et qui, en cas de pluie en période de vendanges, pompent l'eau en faisant exploser les raisins.

Toutes ces réflexions sont le fruit de l' ensemble de mes connaissances de base, de mes années d'expériences, d'observations et d'échanges, dans le désir de pouvoir produire des grands vins de terroir."

 

Alexandre Durand

Alexandre Durand vigneron

Retour à l'affichage des informations
Informations
La vie du vignoble Mas Angel par Alexandre

Des nouvelles du Mas Angel...

 


+ en savoir plus
Alexandre explique l'utilité de l'enherbement total
Alexandre explique l'utilité de l'enherbement total

+ en savoir plus
Dépôt de Mas Angel sur Rouen !
Dépôt de Mas Angel sur Rouen !

+ en savoir plus
Nous sommes fiers d'avoir, cette année encore, un blian phytosanitaire vierge de tous résidus.

+ en savoir plus
Afficher toutes les informations
2017 © Mas Angel Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia - Agence web à Rouen